Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine

Provence Alpes Côte d'Azur

Pharmacie

de garde au

3915
clear

NE NOUS TROMPONS PAS DE CIBLE

NE NOUS TROMPONS PAS DE CIBLE

Cette semaine, le Président FSPF Bourgogne caricature les propos du représentant USPO et cherche à déclencher une polémique inutile.

Guillaume JEGOU, représentant USPO de la Nièvre, rappelle les pratiques actuelles concernant l’organisation du réseau pharmaceutique

Les outils permettant de restructurer le réseau dans les zones en surnombre à l’initiative de la profession doivent être utilisés plutôt que de voir s’imposer cette restructuration par les pouvoirs publics ou pour des raisons économiques.

En novembre dernier, un pharmacien, membre du bureau de la FSPF, a réorganisé l’offre pharmaceutique à Marmande, en participant à la fermeture de deux pharmacies.

____________________________________________________________________

Rachats-fermetures en Lot-et-Garonne -Regroupement d'officines réussi à Marmande

| 06.11.2017 Quotidien du pharmacien

Les officines de Marmande (Lot-et-Garonne) ont pris en main la réorganisation de l’offre pharmaceutique de leur ville. De regroupements en rachats-fermetures, un équilibre s’instaure, préservant l’avenir de tous, loin des réseaux menaçants.

Les deux officines baisseront définitivement le rideau le 30 septembre prochain. Les pharmacies Siron, route de Bordeaux, et Koperski, à Lolya, prendront le relais.

Le 1er octobre, il n’y aura plus que six pharmacies à Marmande.Deux petites officines vont en effet fermer définitivement leurs portes le samedi 30 septembre. …

 _____________________________________________________________________

La dernière étude publiée par Interfimo précise clairement une baisse sensible des ouvertures de procédures collectives en 2017.

Guillaume JEGOU, pharmacien souhaite rappeler qu’il ne sert à rien de faire peur mais qu’il est plus important de donner confiance aux patients et aux Pharmaciens.

La vision de l’USPO est de renforcer le réseau Pharmaceutique sur les territoires en donnant aux Pharmacies la possibilité de développer les services : pda, télémédecine, dispensation à domicile… Il est dommage de donner une image négative de la profession alors qu’elle doit être celle d’une profession solide à qui on doit pouvoir confier une partie de l’évolution de l’organisation du système de santé.

Les représentants de l’Etat, nos députés, sénateurs, les pouvoirs publics, doivent garder une image positive d’une profession capable de relever ces défis sinon ils se tourneront vers d’autres acteurs.

Il faut être attentif, quand on lance une campagne aussi alarmiste, de ne pas être contredis par des données incontestables (cf. Interfimo).

L’USPO a dénoncé la situation économique très difficile de l’officine depuis 3 ans (dont elle ne porte pas la responsabilité). La signature de la nouvelle convention donne de nouvelles orientations pour le métier et pour l’économie de l’officine avec des clauses de sauvegarde pendant cette période. 

Nous devons profiter des débats sur l’organisation du système de santé pour développer de nouvelles missions, comme nous venons de le faire avec la vaccination contre la grippe pour donner envie aux jeunes étudiants de choisir la filière officine prioritairement.

Pierre-Olivier VARIOT,

Président USPO Bourgogne Franche-Comté